ATTENTION: la rotenone

Outils , arrosage ....

Modérateur : jeanmi22

regis02

ATTENTION: la rotenone

Messagepar regis02 » 14 Avr 2009 12:29

il me resté de la rotenone que j'utilise depuis 3 ans maintenant puisqu'il etait dit insecticide naturel et que l'on utilisé dans l'exploitation bio dans laquelle je travaillé précedement et en faisant une recherche afin de pouvoir me refournir je suis tombé sur cette article qui m'etait jusqu'alors inconnue et la stupeur :shock: aussi je tient a vous le communiqué si comme moi vous utilisé ce produit
source wikipedia
Réglementation :
Sur le plan de la réglementation des produits phytopharmaceutiques dans l’Union européenne, cette substance active est interdite à la suite de l'examen relatif à l'inscription à l’annexe I de la directive 91/414/CEE. La décision de la Commission européenne n°2008/317/CE du 10 avril 2008 demande à tous les États membres de retirer les autorisations des produits contenant de la roténone :

à la commercialisation pour le 10 octobre 2008.
à l'utilisation pour le 10 octobre 2009.
Par dérogation accordée par la Commission Européenne, la France bénéficie d'un délai supplémentaire pour des usages sur pommes, pêches, cerises, vigne et pommes de terre, en réservant l'emploi de la roténone aux utilisateurs professionnels munis d'un équipement de protection approprié. Le délai s'applique :

à la commercialisation jusqu'au 30 avril 2011.
à l'utilisation jusqu'au 31 octobre 2011.
Par l'avis publié au Journal Officiel de la République Française du 21 août 2008, la date limite d'écoulement des stocks en France a en fait été fixée :

à la distribution au 15 mai 2009,
à l'utilisation au 10 octobre 2009.
L'avis précise que, au cas où des alternatives en agriculture biologique ne seraient pas encore disponibles au 10 octobre 2008, certaines autorisations de mise sur le marché pourraient être maintenues au titre des usages essentiels jusqu’à homologation d’une solution alternative, et au plus tard jusqu’au 30 avril 2011. Les usages qui seront potentiellement maintenus sont les suivants (sous réserve des dispositions relatives aux LMR) : pomme, poire, cerise, pêche, vigne et pommes de terre; avec une dérogation limitée aux utilisateurs professionnels avec les équipements de protection appropriés.

Controverse sur la toxicité humaine et la maladie de Parkinson
L'administration par injection [2] chronique à de faible dose répétée de roténone provoque chez les rats la maladie de Parkinson[3]. A la différence de la plupart des substances neurotoxiques, la roténone possède une toxicité sélective pour les neurones producteurs de dopamine[4]. Sa toxicité proviendrait de son effet inhibiteur du complexe I de la chaîne respiratoire mitochondriale[5]. Elle est donc particulièrement utilisé pour comprendre les mécanismes de la maladie de Parkinson. Dans sa phase initiale, la neurotoxicité de la roténone n'entraîne aucun symptôme. Quand les premiers symptômes apparaissent, les dégâts sont déjà irrémédiables.

L'utilisation sans cesse croissante et banalisée de la roténone coïncide avec l'augmentation de cas de maladie de Parkinson[6]. D'autres insecticides (de synthèse ceux là) sont aussi montrés du doigt [7].

Le statut légal de la roténone en France ne tient pas compte de ces connaissances controversées. En effet, l'exposition normale des utilisateurs ne peut se faire que par inhalation ou ingestion. Dans ces cas là, la roténone est neutralisée par l'alcalinité de l'intestin, elle n'est pas transmise à la circulation sanguine et donc ne peut parvenir au cerveau.

Les résultats d'une expérience d'administration chronique de roténone par ingestion [8] ont montré qu'il n'y avait pas de développement de symptômes de Parkinson. Pourtant cette étude sur 320 rats a duré 12 mois et les doses de roténone étaient 30 fois plus élevées (75 mg par kg).

Dans l'expérience de l'Université d'Emory, la roténone a été mélangée à des produits qui ne sont pas utilisés en agriculture et qui ont la propriété de favoriser la pénétration des molécules à travers les tissus.

L'objet de l'étude n'était pas d'incriminer l'utilisation agricole de la roténone dans le développement de la maladie de Parkinson. L'auteur précise d'ailleurs lui-même que la roténone a une toxicité faible quand elle est administrée par voie orale.

Le but du chercheur était simplement de trouver un moyen d'obtenir des rats atteints de la maladie de façon régulière pour mieux pouvoir étudier les lésions qu'elle provoque dans les tissus du cerveau.


Comment se protéger?

Pour l'agriculteur :
D'abord mettre en place une culture qui diminue le besoin de traitement:

Plutôt que de contraindre l'écosystème, il est plus avantageux de l'orienter pour favoriser la résistance naturelle aux ravageurs. Cela passe d'abord par le choix de semences rustiques, sélectionnées par des générations d'agriculteurs qui ne disposaient pas de traitements, ensuite par l'association judicieuse des espèces et enfin par favoriser le développement des prédateurs des ravageurs (par exemple les coccinelles).

En cas de traitement, il faut respecter les mêmes précautions que pour l'utilisation d'un insecticide chimique (gants, masque, combinaison etc.) et laisser passer quelques jours avant la récolte pour permettre au soleil de dégrader la roténone.


Pour le consommateur :
La roténone étant sensible à la lumière, l'exposition en plein soleil des fruits et légumes pendant une journée avant la consommation permet de détruire une grande partie de la roténone sur la surface externe du végétal. Attention cependant aux parties des végétaux à l'ombre, soit parce qu'ils présentent des plis comme les choux par exemple, soit qu'ils ont une surface à l'ombre.

Bien que la roténone soit non soluble dans l'eau, un lavage minutieux avec frottage permet d'éliminer un peu plus les résidus.

L'usage de roténone dans les habitations (insecticides, acaricides) est à proscrire absolument.


Ecotoxicité :
Son activité sur les insectes semble liée au blocage de la synthèse de l'ATP au niveau de la mitochondrie. Elle bloque le flux d'électrons entre les centres Fe-S et l'ubiquinone. La molécule étant instable dans l'eau et exposée à la lumière, elle se dégrade et perd sa toxicité avec le temps, plus ou moins vite selon l'environnement. Il semble que dans le cas des poissons, la roténone agisse dès le contact avec les branchies. Elle ne pénétrerait pas la chair, qui peut donc être consommée, d'autant que la cuisson dégrade la molécule.

Rituellement, les indiens wayana ne doivent pas boire une autre boisson que de l'eau réservée sur laquelle flotte des roseaux durant l'opération de la nivrée. Le sens donné à cet acte est-il uniquement symbolique (il s'agirait par une relation magique de faire en sorte que comme le roseau qui flotte, les poissons asphyxiés remontent et flottent aussi), ou la tradition indique-t-elle aussi qu'il ne faut pas boire l'eau empoisonnée par le suc des lianes utilisées pour tuer les poissons ?

je ne sait plus quoi pensé :cry:

jean marie

Messagepar jean marie » 15 Avr 2009 00:10

:D c'est aussi dangereux que le vin rouge et le camembert au lait cru un ptit parkinson doublé d'une cirrhose et d'un encrassement des artères :oops:

regis02

Messagepar regis02 » 15 Avr 2009 10:35

ah ben vu comme ça :lol: ça parait moins dangereux :oops:

Avatar de l’utilisateur
Terre De Cosmos
Messages : 6076
Inscription : 05 Mars 2008 13:56
Localisation : Charente

Messagepar Terre De Cosmos » 15 Avr 2009 11:13

Oui. Cette information circule depuis un certain temps.

A quand une enquête sur les produits de synthèse aussi rapide que celle là?

regis02

Messagepar regis02 » 15 Avr 2009 19:52

ha ça je croit qu'ont ne le verra pas de sitôt, mais de toute façons pour ce genre de produits ont sait que c'est de la m.... et donc ont évite :lol:

pl45

Messagepar pl45 » 17 Avr 2009 22:54

De toute manière, ça n'est pas parcequ'un produit est d'origine naturelle qu'il est moins toxique qu'un produit de synthèse. Ca vaut aussi pour la nicotine, dont on connait hélas la toxicité.

exalight86

Messagepar exalight86 » 26 Juin 2010 22:04

Pour infos puisque le sujet parlait des insecticides de synthése également qu'en automne 2010, la bifentrine est retiré des rayons et deviendra non autorisé en France.


Revenir vers « Matériel du jardin »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité